Sans doute l’un des portraits de femme les plus beaux et les plus complets de l’histoire de l’opéra. L’un des plus terribles aussi, car il est le récit d’une humiliation et d’une tromperie qui mènent à la mort. Depuis sa naissance dans les années 1890, le « verismo » s’était appuyé sur des livrets romanesques […]